AccueilEntrepreneurComprendre la Valorisation des Startups 

Comprendre la Valorisation des Startups 

Author

Date

Category

La valorisation d’une startup est un aspect crucial mais souvent complexe pour les entrepreneurs. C’est un processus qui nécessite une compréhension approfondie des différentes méthodes disponibles, ainsi qu’une connaissance du moment opportun et de la manière d’engager les investisseurs. Cet article vous offre un aperçu complet des stratégies de valorisation et des meilleures pratiques à adopter pour les startups.

1. Qu’est-ce que la Valorisation et Pourquoi est-elle Importante ?

La valorisation d’une entreprise peut être vue comme l’estimation de sa valeur sur le marché. Dans le cas des startups, cela devient crucial lors de la levée de fonds, de l’entrée ou de la sortie d’associés, et dans les cas de fusion-acquisition. La valorisation influence directement la quantité de financement qu’une startup peut sécuriser et la part de l’entreprise que les fondateurs doivent céder en échange.

2. Le Cycle de Vie d’une Startup et les Opportunités d’Investissement

Les startups traversent différents stades, depuis la création jusqu’à la maturité. À chaque étape, la valorisation joue un rôle clé. Les premiers stades peuvent impliquer le financement par des amis, la famille ou des investisseurs providentiels, tandis que les stades ultérieurs peuvent voir l’entrée de capital-risqueurs ou d’autres investisseurs institutionnels. Chaque stade a ses propres défis et opportunités en termes de valorisation.

3. Méthodes de Valorisation : Approches et Applications

Voici plusieurs méthodes de valorisation, chacune adaptée à différentes situations et types d’entreprises :

Méthode Financière (DCF – Discounted Cash Flow) : Cette méthode est basée sur l’estimation des flux de trésorerie futurs prévus par l’entreprise. Ces flux de trésorerie sont actualisés à leur valeur actuelle en utilisant un taux d’actualisation approprié. Généralement basé sur le coût moyen pondéré du capital (CMPC) de l’entreprise. Le DCF est particulièrement approprié pour les entreprises ayant des historiques de revenus fiables, car il repose sur des prévisions financières à long terme.
Méthode Comptable des Actifs : Cette méthode consiste à évaluer l’entreprise en prenant en compte la valeur de ses actifs tangibles (comme les biens immobiliers, les équipements) et intangibles (comme les brevets, les marques, la propriété intellectuelle). Elle est adaptée aux entreprises qui ont des actifs corporels significatifs ou qui tirent une grande partie de leur valeur de leurs actifs intangibles.
Méthode des Comparables : Cette méthode implique de comparer l’entreprise à des entreprises similaires (dites « comparables ») qui ont été récemment évaluées ou vendues sur le marché. On utilise souvent des multiples financiers tels que le ratio cours/bénéfice (P/E), le ratio cours/valeur comptable (P/B) ou d’autres indicateurs sectoriels pour évaluer l’entreprise en fonction de ses pairs. C’est une approche utile pour obtenir une valorisation relative dans un secteur spécifique.
Méthode « estimée par l’entrepreneur » : Cette approche est plus subjective et repose sur la négociation entre les fondateurs de l’entreprise et les investisseurs. Cette estimation est basée sur le montant que l’entrepreneur souhaite lever et la part de capital qu’il est prêt à céder elle va de paire avec la méthode VC qui est une estimation de la valeur de sortie d’un investissement, actualisée à sa valeur actuelle nette. 

Chaque méthode a ses avantages et ses limites, et le choix de la méthode de valorisation dépendra souvent de la nature de l’entreprise, de son stade de développement, de son secteur d’activité et de la disponibilité des données financières pertinentes. En pratique, il est courant d’utiliser plusieurs méthodes de valorisation pour obtenir une fourchette de valeurs et ainsi mieux comprendre la valeur potentielle de l’entreprise. Il est également important de noter que la valorisation est souvent le résultat de négociations entre les parties concernées, ce qui peut influencer le choix de la méthode et la valeur finale.

4. Considérations Clés pour la Valorisation
Moment de la levée de fonds : Choisir le bon moment pour lever des fonds est une décision cruciale. Il y a généralement plusieurs moments où une entreprise peut envisager de lever des fonds, notamment au stade de l’amorçage (seed), au stade de la croissance (série A, B, etc.) et lors d’une introduction en bourse (IPO). Les fondateurs doivent évaluer la maturité de leur entreprise, la croissance de leurs revenus, la traction sur le marché et d’autres facteurs pour déterminer le meilleur moment pour lever des fonds. Les conditions du marché sont également importantes, car les cycles de financement peuvent varier.
Montant à Lever et Dilution : Il est essentiel de déterminer avec précision le montant nécessaire lors d’une levée de fonds. Les fondateurs doivent évaluer leurs besoins en capitaux pour atteindre leurs objectifs de croissance, financer les opérations, développer de nouveaux produits ou entrer sur de nouveaux marchés. Cependant, il est important de se rappeler que chaque levée de fonds entraîne une dilution, c’est-à-dire que les fondateurs et les actionnaires existants détiendront une part plus petite de l’entreprise. Il est donc crucial de trouver un équilibre entre les besoins en financement et la préservation de la propriété.
Choix des investisseurs : Le choix des investisseurs peut avoir un impact significatif sur la valorisation et la direction future de l’entreprise. Les investisseurs providentiels (ou « business angels ») sont souvent des individus fortunés qui investissent leur propre argent et peuvent apporter une expertise spécifique à l’entreprise. Les fonds de capital-risque sont des entités d’investissement professionnelles qui gèrent l’argent de divers investisseurs et ont des critères d’investissement spécifiques. Les investisseurs institutionnels, tels que les fonds de pension, les sociétés de gestion d’actifs et les compagnies d’assurance, ont souvent des exigences de taille d’investissement plus importantes. Chaque type d’investisseur a ses propres avantages et inconvénients, et le choix dépendra des besoins de l’entreprise en termes de financement, de conseils et de réseaux.
5. Lever des Fonds dans de Bonnes Conditions

Il est essentiel de se préparer à la due diligence, de comprendre les mécanismes de la table de capitalisation, et d’adopter une stratégie claire pour l’utilisation des fonds levés. Les fondateurs doivent être prêts à négocier tout en gardant à l’esprit la valeur à long terme de leur entreprise.

6. Le Rôle des agences de notation dans la valorisation des Startups

Kriptown travaille en partenariat avec ScaleX Invest. Lors de la due diligence demandée par Kriptown aux entreprises désireuses de lever des fonds  L’outil SaaS de ScaleX Invest attribue un score de A à E qui permet de mesurer le risque et le potentiel de croissance d’une startup. ScaleX Invest est une solution alimentée par l’IA qui repose sur une méthodologie unique pour évaluer la solidité des jeunes entreprises, en se concentrant principalement sur les startups, les PME innovantes et les entreprises technologiques. En transformant les données des entrepreneurs en informations exploitables, ScaleX Invest permet aux banquiers, aux investisseurs et aux décideurs de se concentrer sur la résilience et la croissance de leurs portefeuilles.

Conclusion

La valorisation d’une startup est un processus dynamique et multifacette. Comprendre les différentes méthodes et savoir quand et comment les appliquer peut faire une différence significative dans le parcours d’une startup. En gardant à l’esprit ces pratiques et principes, les fondateurs peuvent non seulement sécuriser le financement nécessaire mais aussi poser les bases d’une croissance future solide.Si vous avez des questions sur la valorisation et ses méthodes de calculs n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec notre team : contact@kriptown.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Popular posts