L’entrepreneuriat au féminin : des différences ? 

0
les femmes dans l'entrepreneuriat
découvrez la place des femmes dans le monde de l'entrepreneuriat.

 

Chez Kriptown, nous sommes entièrement d’accord avec le fait que les femmes sont un maillon important dans la chaîne de développement d’un pays. L’idée de l’entrepreneuriat au féminin a donc gagné du terrain. Si à priori ce type d’entrepreneuriat peut ressembler à l’entrepreneuriat fait par les hommes, en réalité, il existe des différences fondamentales. Découvrez dans ces lignes les caractéristiques de l’entrepreneuriat au féminin.

Des motivations diverses

Les femmes souhaitent s’émanciper. Par conséquent, elles développent de plus en plus de projets personnels. Ces projets concernent tous les secteurs, ce qui fait que les profils des femmes qui entreprennent une activité sont variés. Pour autant, certaines similitudes existent entre ces profils. 

Par exemple, les aspirations qu’ont les femmes qui entreprennent des activités sont parfois identiques. La majorité souhaite changer le monde, le rendre meilleur. Cela dit, d’autres femmes se lancent dans l’entrepreneuriat dans le but de devenir autonomes. D’ailleurs, selon l’Observatoire national de l’entrepreneuriat féminin, 37 % des femmes actuellement entrepreneures en France le sont parce qu’elles souhaitent être financièrement indépendantes des hommes.

Les femmes entrepreneures par besoin et nécessité 

Les hommes ne sont pas les seuls à avoir d’importants diplômes, mais force est de constater que la quasi-totalité des postes de décision est occupée par le genre masculin. Malheureusement, le constat est clair : même au 21e siècle, l’insertion professionnelle des femmes reste difficile. La seule issue ? Entreprendre une activité. 

En entreprenant une activité, les femmes peuvent, elles-mêmes, parvenir à s’émanciper, sans avoir besoin de dépendre des hommes. Qui plus est, elles peuvent innover et développer des idées originales. Par ailleurs, se lancer dans l’entrepreneuriat constitue un moyen de réduire le taux de chômage et de lutter contre les discriminations sociales dont elles sont souvent victimes. 

Les femmes entrepreneures par instinct maternel 

Peut-on travailler tout en ayant une vie de famille épanouie ? Absolument, si l’on se tourne vers l’entrepreneuriat. C’est d’ailleurs pour cette raison que plusieurs femmes optent pour cette solution. En effet, l’entrepreneuriat leur offre la possibilité de travailler aux heures qu’elles souhaitent. En ayant leur propre emploi du temps, les femmes peuvent assurer leur rôle de mère, veiller sur leurs progénitures et les voir grandir. Finalement, c’est aussi pour contribuer à l’harmonie de leur famille que certaines femmes décident de se lancer dans l’entrepreneuriat.

Les femmes entrepreneures sont plus prudentes que les hommes 

Il existe une différence majeure entre les hommes et les femmes en matière d’argent. Ces dernières sont naturellement plus réticentes à l’idée de conclure des prêts, car elles craignent de ne pas pouvoir les solder. Alors, elles se tournent généralement vers d’autres alternatives. 

Par exemple, une femme entrepreneure aura plus tendance à rechercher un financement auprès d’un investisseur qu’à aller vers une banque. À l’opposé, les hommes ont, eux, naturellement un goût pour le risque. « Qui ne tente rien n’a rien » constitue la devise de plusieurs hommes d’affaires. 

Puisque les femmes sont généralement moins aventurières en matière de business, elles peuvent davantage étudier une situation sous toutes ses coutures avant de prendre une décision. Elles sont plus prudentes que les hommes.

En conclusion, l’entrepreneuriat au féminin a un double fondement. Le premier, c’est la volonté d’obtenir sa liberté et le second, le plaisir de devenir le metteur en scène de sa vie.

Quelques chiffres sur les femmes dans l’entrepreneuriat

D’après une étude menée en 2019, 40 % des créateurs d’entreprise en France sont des femmes. C’est un chiffre encourageant, car dans le monde seulement 5 % des femmes sont à la tête d’une entreprise. Les entreprises créées et gérées par des femmes ont une rentabilité opérationnelle de 8 % en moyenne, contre 5,7 % par celles dirigées par des hommes. Ce résultat est lié à la volonté qu’ont les femmes à s’inscrire dans le monde de l’entrepreneuriat qui reste tout de même très masculin.

 

 

Laisser une reponse

Veuillez insérer un commentaire
Please enter your name here